L’origine du Earl Grey

Le thé Earl Grey est traditionnellement un mélange de thés noirs provenant le plus souvent de la région d’Assam (Inde) et de Ceylan (Sri Lanka), et qui est parfumé aux essences délicates de bergamote.

La bergamote est un petit fruit vert/jaune aux nombreux bienfaits, issu de la famille des agrumes. Ce petit fruit proche du citron et de l’orange est cultivé en Italie dans la région de Calabre.

Le Earl Grey est sans conteste LE grand classique des thés noirs parfumés, et probablement l‘un des thés les plus connus et consommés aujourd’hui dans le monde !

Fort en théine, il est très apprécié le matin, mais est également un incontournable du Tea Time ! En effet, il se marie extrêmement bien avec les pâtisseries ou les desserts.

La teneur en caféine de Earl Grey varie d’un type à l’autre, mais elle est généralement comparable à celle des autres thés noirs, en principe une tasse contient 55 à 90 milligrammes de caféine.

Au départ décliné en thé noir, de nombreuses versions existent désormais, ainsi du thé vert, du Oolong, ou encore du thé blanc peuvent être utilisés pour un Earl Grey.

D’autres variantes connues sous le nom de Lady Grey, un mélange de Earl Grey et de fleurs de bleuet, de Russian Earl Grey : Earl Grey parfumé de zestes d’agrumes et de Red Earl Grey : Rooibos aux essences bergamote.

Mais à qui doit-on ce thé tant apprécié ?

Eh bien au deuxième compte Grey et Premier ministre (1830-1834) de Grande-Bretagne Charles Grey, bien qu’il ait aboli sous son mandat l’esclavage, on retiendra surtout qu’il donna son nom au thé noir parfumé le plus célèbre. 

Les légendes quant à l’arrivée du fameux thé aromatisé entre ses mains sont très nombreuses et variées, voire carrément tirées par les cheveux.

Première légende, un serviteur chinois du comte aurait eu l’idée de lui servir une tasse de thé noir agrémentée d’une tranche de bergamote, trouvant cela délicieux, le compte devenu Premier ministre aurait ensuite baptisé le mélange de son nom (« Earl » désignant « Comte »), et le fit connaitre à travers tout le Royaume-Uni.

Selon la famille Grey, c’est un maitre de thé mandarin chinois qui aurait spécialement conçu le mélange en ajoutant de l’essence de bergamote pour atténuer le goût de la chaux présente dans l’eau du puits de la résidence du comte et de la comtesse à Howick Hall, Northumberland en Angleterre.

On dit également que la bergamote était autrefois utilisée en Angleterre pour rehausser le goût des thés de mauvaise qualité, ce qui aurait donné un jour l’Earl Grey.

Autre légende connue, lors d’un voyage diplomatique en Chine, un mandarin aurait offert la recette au comte, qui de retour à Londres aurait à son tour souhaité la transmettre à une maison de thé, en son honneur celle-ci l’aurait nommée du nom du compte.

Qui dit vrai ? Le mystère reste entier…

Bien préparer une tasse
de Earl Grey

Mettez une cuillère à café de thé noir dans votre tasse.

Pensez à utiliser une eau de qualité, filtrée si elle provient du robinet, ou au ph neutre et peu minéralisé si vous la consommez en bouteille.

Comme la plupart des thés noirs, la température d’infusion pour l’Earl Grey est de 90°, laissez ensuite infuser entre 3 à 4 minutes.

En Angleterre, il est très courant d’ajouter un peu de lait ou du citron dans sa tasse de thé.

Comment est obtenu un thé noir

La couleur des thés dépend entièrement de son niveau d’oxydation, les thés noirs sont des thés oxydés à 100%.

En Chine les thés noirs sont appelés « Thés rouges » en référence à leur couleur cuivrée une fois infusée.

Une fois les feuilles cueillies, elles subissent ensuite « Le flétrissage », cette méthode consiste à étaler les feuilles sur des claies de bambou pendant plusieurs heures afin que celles-ci perdent 60% de leur humidité.
Après cette première étape, les feuilles passent au « Roulage », elles sont pressées dans une machine pour que leurs cellules se brisent et que l’oxydation puisse commencer.

Des linges humides sont ensuite étalés sur les feuilles afin d’accélérer « L’oxydation », cette étape peut durer entre 8 à 12h.

Puis les feuilles doivent passer au « Séchage », cette étape permet de mettre fin à l’oxydation et de limiter l’humidité.

Et pour finir, de manière mécanique ou manuelle, les feuilles vont être triées en fonction de leur grade.

Catégorie: Earl Grey
Article précédent
La recette du thé glacé
Article suivant
Les bienfaits du thé vert
Menu